CENTRE D'EVALUATION ET DE REEDUCATION BASSE VISION : CERBV

LABORATOIRE D'EXAMEN DE LA VISION : LEV

 

Accueil bassevision.net > Accueil CERBV > Accueil LEV > Publications

 

Accueil CERBV

Plan d'accès

Nous contacter

L'équipe basse vision

Le matériel basse vision

Nos partenaires basse vision

Publications du CERBV

Formation de professionnels

Cette page contient les publications réalisées par l'équipe basse vision du CERBV signalées par un *, et des publications réalisées en collaboration avec le CERBV

Cette page contient les publications réalisées par l'équipe du laboratoire d'exploration de la vision LEV de la Clinique Ophtalmologique Sourdille signalées par un §, et des publications réalisées en collaboration avec le laboratoire d'exploration de la vision LEV de la Clinique Ophtalmologique Sourdille

 

 

 

 

 

 

 

 

Année 2011

 

* Aptitude et vision : Profession, Sport, Déficient visuel, Travail sur écran. Mise à jour, 2011, ZANLONGHI X

* Borgne at aptitude professionnelle Mise à jour, 2011, ZANLONGHI X., BIZEAU T., MELUSSON A., ROUSSEAU N.

 

Année 2010

 

ARVO 2010

 

SFO 2010

 

Malvoyance. Que Choisir Santé, 2010 billon E., Zanlonghi X., Le Rouic J-F.

Drusen de la papille et cécité ; Visible optic disc drusen and blindness. Images en ophtalmologie, vol IV, n° 2, avril-mai-juin 2010, pp 42-45 ZANLONGHI X.

Neuropathies optiques héréditaires : Electrophysiologie visuelle, examens fonctionnels et neuropathie optique génétique. Réflexions Ophtalmologiques, 2010, N'112 - Tome 15, 24-31 Zanlonghi X.

 

Papilledema and MRI Enhancement of the Prechiasmal Optic Nerve at the Acute Stage of Leber’s Hereditary Optic Neuropathy. JNNP/2009/174953 2010 Cédric Lamirel1*$, Julien Cassereau2,7*, Isabelle Cochereau1, Catherine Vignal-Clermont3, Olivier Pajot1, Jean-YvesTanguy4, Xavier Zanlonghi5, Pascal Reynier6,7, Patrizia Amati-Bonneau6,7, Frédéric Dubas2, Dominique Bonneau6,7, Christophe Verny2 We report a case of one patient from a family carrying the homoplasmic LHON G11778A mitochondrial DNA mutation with papilledema 9 months prior to the acute stage of Leber’s hereditary optic neuropathy (LHON) and still present at the onset of visual loss. During the vision loss, the MRI demonstrated a T2 hyperintensity and an enhancement of the prechiasmal left optic nerve suggesting the existence of an inflammatory mechanism. Retrospective review of the chart of 2 others members of the same family, with bilateral optic disc edema at onset of the vision loss, suggest that the relationship of papilledema and acute phase of LHON may not be just a coincidence, at least in this family. The visual loss related to LHON could have been triggered in the setting of the chronic papilledema, associated to the intracranial hypertension.

Handicapés visuels A. Définitions du handicap visuel 205 B. Tentative de normalisation des mesures d’acuité visuelle et de champ visuel dans le handicap visuel 206 C. Dépendance, grille AGGIR, APA 209 D. Rôle des MPPH, voies de recours contre les décisions, fond départemental de compensation, 212 E. La carte d’invalidité et ses mentions 213 F. Où obtenir les adresses des MDPH, DRASS, DDASS et CAF 214 G. L’invalidité « Sécurité sociale » 214 H. Prestations sociales accordées aux handicapés visuels 216 I. Financement d’une aide visuelle technique 219 J. Des professionnels de la Basse Vision et de la cécité au service des malvoyants K. Réunions, congrès et D.U. L. Les établissements pour jeunes déficients visuels, les établissements pour adultes handicapés visuels et les centres de rééducation fonctionnelle M. Les associations de malvoyants et d’aveugles au service du malvoyant N. Fournisseurs et structures de prêts d’aides techniques pour malvoyants et non voyants O. Revues à gros caractères et bibliothèques sonores" Revue de l’Ophtalmologie Française, 2010, N° ZANLONGHI X.

Spectrum of rhodopsin mutations in French autosomal dominant rod-cone dystrophy patients Investigative Ophthalmology and Visual Science, 2010 Isabelle Audo,1 Gaël Manes,2 Saddek Mohand-Saïd,3 Anne Friedrich,4 Marie-Elise Lancelot,5 Aline Antonio,6 Veselina Moskova-Doumanova,7 Olivier Poch,8 Xavier Zanlonghi,9 Christian P Hamel,10 José-Alain Sahel,11 Shomi S Bhattacharya,12 and Christina Zeitz13 Vaz F, Marinho A, Guell J, Lohmann CP. 1INSERM, UMR_S968; CNRS, UMR_7210, Université Pierre et Marie Curie Paris6, Department of Genetics, Institut de la Vision, Paris, France; Centre Référence Maladies Rares "dystrophies rétiniennes d’origine génétique"/CIC 503 INSERM, CHNO des Quinze-Vingts, Paris, France 2INSERM U583, Institute for Neurosciences de Montpellier, Montpellier, France 3INSERM, UMR_S968; CNRS, UMR_7210, Université Pierre et Marie Curie Paris6, Department of Genetics, Institut de la Vision, Paris, France; Centre Référence Maladies Rares "dystrophies rétiniennes d'origine génétique"/CIC 503 INSERM, CHNO des Quinze-Vingts, Paris, France 4Institut de Génétique et de Biologie Moléculaire et Cellulaire, Illkirch, France 5INSERM, UMR_S968; CNRS, UMR_7210, Université Pierre et Marie Curie Paris6, Department of Genetics, Institut de la Vision, Paris, France 6INSERM, UMR_S968; CNRS, UMR_7210, Université Pierre et Marie Curie Paris6, Department of Genetics, Institut de la Vision, Paris, France; Centre Référence Maladies Rares "dystrophies rétiniennes d'origine génétique"/CIC 503 INSERM, CHNO des Quinze-Vingts, Paris, France 7INSERM, UMR_S968; CNRS, UMR_7210, Université Pierre et Marie Curie Paris6, Department of Genetics, Institut de la Vision, Paris, France 8Institut de Génétique et de Biologie Moléculaire et Cellulaire, Illkirch, France 9Service Exploration Fonctionnelle de la Vision de la Clinique Sourdille, Centre basse vision de la Clinique Sourdille, Electro Diagnostic Imaging Unit Low vision center, Nantes, France 10Hôpital Saint-Eloi, Inserm U583, Institut for Neurosciences de Monpellier, Montpellier, France 11INSERM, UMR_S968; CNRS, UMR_7210, Université Pierre et Marie Curie Paris6, Department of Genetics, Institut de la Vision, Paris, France; Centre Référence Maladies Rares "dystrophies rétiniennes d’origine génétique"/CIC 503 INSERM, CHNO des Quinze-Vingts, Paris, France 12Institute of Ophthalmology, University College London, London, United Kingdom 13INSERM, UMR_S968; CNRS, UMR_7210, Université Pierre et Marie Curie Paris6, Department of Genetics, Institut de la Vision, Paris, France

"Purpose: To identify the prevalence of rhodopsin (RHO) mutations in French patients with autosomal dominant rod-cone dystrophies (adRP). Methods: Detailed phenotypic characterization was performed including precise family history, best corrected visual acuity using the ETDRS chart, slit lamp examination, kinetic and static perimetry, full field and multifocal electroretinography (ERG), fundus autofluorescence imaging (FAF) and optical coherence tomography (OCT). For genetic diagnosis, genomic DNA of seventy-nine families was isolated by standard methods. The coding exons and flanking intronic regions of RHO were PCR amplified, purified and sequenced in the index patient. Results: Among this French adRP cohort, 16.5% revealed a RHO mutation. While three unrelated families showed each a novel missense mutation (p.Leu88Pro, p.Met207Lys and p.Gln344Pro), ten unrelated families showed recurrent previously published mutations (p.Asn15Ser, p.Leu131Pro, p.Arg135Trp, p.Ser334GlyfsX20 and p.Pro347Leu). All mutations co-segregated with the phenotype within a family and the novel mutations were not identified in a control population. Conclusion: Our studies revealed that the prevalence of RHO mutations in French adRP patients is in accordance with other studies from Europe. Most of the changes identified herein reflect recurrent mutations within which p.Pro347Leu substitution is the most prevalent. Nevertheless, almost a quarter of the changes are novel indicating that, although RHO is the first gene implicated and probably the most studied gene in RP, it is still relevant to perform mutation analysis in the coding exons of RHO to detect novel changes. Our detailed phenotype-genotype analyses in all family members available deliver the basis for therapeutic approaches in those families."

 

Aptitude et vision : Profession, Sport, Déficient visuel, Travail sur écran. La Revue de l'Ophtalmolgie Française, 2010, ZANLONGHI X

 

Année 2009

 

 

 

 

 

 

 

 

PHYSIOLOGIE DU DEVELOPPEMENT DE LA VISION DE L’ENFANT X. Zanlonghi, Ophtalmologiste Laboratoire d’Examens de la Vision, Centre d’Evaluation et de Rééducation Basse Vision, Clinique Ophtalmologique Sourdille, Nantes 3 Place Anatole France, 44 000 Nantes MAJ dec 2009

 

Molecular Screening of 980 Cases of Suspected Hereditary Optic Neuropathy with a Report on 77
Novel OPA1 Mutation. Hum Mutat. 2009 Mar 2
Marc Ferré,1,2,3* Dominique Bonneau,1,2,3 Dan Milea,4,5 Arnaud Chevrollier,1,3 Christophe Verny,2,6, Hélène Dollfus,7,8,9 Carmen Ayuso,10 Sabine Defoort,11,12,13 Catherine Vignal,14 Xavier Zanlonghi,14,15, Jean-Francois Charlin,16,17 Josseline Kaplan,18,19,20 Sylvie Odent,16,21 Christian P. Hamel,22,23, Vincent Procaccio,2,3,24,25 Pascal Reynier,1,2,3 and Patrizia Amati-Bonneau1,3 1INSERM, U694, Angers, F-49000, France; 2Université d’Angers, Faculté de Médecine, Angers, F-49000, France; 3CHU d’Angers, Département de Biochimie et Génétique, Angers, F-49000, France; 4Glostrup Hospital, Department of Ophthalmology, Glostrup, DK-2600, Denmark; 5University of Copenhagen, Copenhagen, DK-1165, Denmark; 6CHU d’Angers, Département de Neurologie, Angers, F-49000, France; 7INSERM, Equipe Avenir 3439, Strasbourg, F-67000, France; 8Université Louis Pasteur-Strasbourg, Faculté de Médecine, Laboratoire de Génétique Médicale, Strasbourg, F-67000, France; 9CHRU de Strasbourg, Service de Génétique Médicale, Strasbourg, F-67000, France; 10Fundación Jiménez Díaz, Servicio de Genética, CIBERER, Madrid, Spain; 11CNRS, UMR 8160, Lille, F-59000, France; 12Université de Lille 2, Lille, F-59000, France 13CHRU de Lille, Hôpital Roger Salengro, Service d’Explorations Fonctionnelles de la Vision, Lille, F-59000, France; 14Fondation Rothschild, Département d’Ophtalmologie, Paris, F-75019, France; 15Clinique Sourdille, Laboratoire d'Explorations Fonctionnelles de la Vision, Nantes, F-44000, France; 16Université de Rennes 1, Faculté de Médecine, Rennes, F-35000, France; 17CHU de Rennes, Service d’Ophtalmologie, Rennes, F-35000, France; 18INSERM, U781, Unité de Recherches Génétique et Epigénétique des Maladies Métaboliques, Neurosensorielles et du Développement, Paris, F-75014, France; 19Université Paris Descartes, Faculté de Médecine, Paris, F-75014, France; 20AP-HP, Groupe Hospitalier Necker, Service de Génétique Médicale, Paris, F-75014, France; 21CHU de Rennes, Département de Médecine de l’Enfant et de l’Adolescent, Rennes, F-35000, France; 22CHRU de Montpellier, Montpellier, F-34000, France; 23Université Montpellier1 et Montpellier2, Institut des Neurosciences, Montpellier, F-34000, France; 24CNRS, UMR6214, F-49000 Angers, France; 25INSERM, U771, F- 49000 Angers, France.
*Correspondence to Marc Ferré, Laboratoire de Biochimie et Biologie Moléculaire, CHU d’Angers, 4 rue Larrey, F-49933 Angers Cedex 9, France. Phone: +33 241 355 886; Fax: +33 241 354 017; E-mail : MaFerre@chu-angers.fr
Contract grant sponsor: Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM); GIS-Institut des Maladies Rares; Centre Hospitalier Universitaire d’Angers; Université d’Angers, Forskningsrådet for Sundhed og Sygdom, Denmark; and the following patients’ associations: “Retina France”, “Ouvrir les Yeux”, and “Union Nationale des Aveugles et Déficients Visuels”.
We report the results of molecular screening in 980 patients carried out as part of their work-up for suspected hereditary optic neuropathies. All the patients were investigated for Leber's hereditary optic neuropathy (LHON) and autosomal dominant optic atrophy (ADOA), by searching for the ten primary LHON-causing mtDNA mutations and examining the entire coding sequences of the OPA1 and OPA3 genes, the two genes currently identified in ADOA. Molecular defects were identified in 440 patients (45% of screened patients). Among these, 295 patients (67%) had an OPA1 mutation, 131 patients (30%) had an mtDNA mutation, and 14 patients (3%), belonging to three unrelated families, had an OPA3 Molecular Screening of 980 Cases of Suspected Hereditary Optic Neuropathy mutation. Interestingly, OPA1 mutations were found in 157 (40%) of the 392 apparently sporadic cases of optic atrophy. The eOPA1 locus-specific database now contains a total of 204 OPA1 mutations, including 77 novel OPA1 mutations reported here. The statistical analysis of this large set of mutations has led us to propose a diagnostic strategy that should help with the molecular work-up of optic neuropathies. Our results highlight the importance of investigating LHON-causing mtDNA mutations as well as OPA1 and OPA3 mutations in cases of suspected hereditary optic neuropathy, even in absence of a family history of the disease. KEY WORDS: hereditary optic atrophy, mitochondria, autosomal dominant optic atrophy, ADOA, optic atrophy 1, OPA1, Leber’s hereditary optic atrophy, LHON, optic atrophy 3, OPA3

* L’ophtalmologiste face à un patient-conducteur déficient visuel. Revue Ophtalmologie, 2009 ZANLONGHI X.

* Borgne at aptitude professionnelle Revue de l'Ophtalmologie Française 2009 ZANLONGHI X., FAVEEUW C. BIZEAU T.

* Le borgne et les aptitudes. Comment tester sa vision. Quotidien du Médecin, 2009, 8503, 12 2009 ZANLONGHI X.

§ La rétinopathie liée aux antipaludéens de synthèse reste une menace d’actualité. Antimalarial's retinopaty remains a current threat. Presse Med. 38(4):662-3, 2009 Apr. Chiffoleau A, Guillet A, Zanlonghi X, Jolliet P.

 

Extensive Macular Atrophy with Pseudodrusen-like Appearance: A New Clinical Entity. Am J Ophthalmol. 2009 Jan 30. Hamel CP, Meunier I, Arndt C, Salah SB, Lopez S, Bazalgette C, Bazalgette C, Zanlonghi X, Arnaud B, Defoort-Delhemmes S, Puech B. Centre Hospitalier Régional et Universitaire, Centre de Référence Maladies Sensorielles Génétiques, Montpellier, France; Université Montpellier 1, Montpellier, France; INSERM U583, Institute for Neurosciences of Montpellier, Montpellier, France. PURPOSE: To describe a previously unreported clinical entity of progressive extensive macular atrophy and pseudodrusen-like appearance in middle-aged patients. DESIGN: Clinical, electrophysiologic, and molecular retrospective study. METHODS: The database of an outpatient clinic unit for genetic sensory diseases was screened for patients older than 40 years with uncharacterized macular dystrophy. Patients with extensive macular atrophy and pseudodrusen-like appearance were included. RESULTS: Eighteen patients of 45 records (40%) matched the inclusion criteria. Bilateral polycyclic well-delineated chorioretinal atrophy extending to the temporal vascular arcades, with a larger vertical axis and without sparing of the fovea featured the macular lesion. The pseudodrusen-like appearance was widespread throughout the posterior pole and the peripheral retina. In the extreme periphery, paving stone lesions were located mostly in the inferior quadrants. In contrast to age-related macular degeneration, a rapid progression of the atrophy was observed with an early involvement of the foveal zone, thus leading to a severe visual loss. All the patients except 2 were legally blind at the end of the follow-up. Unlike age-related macular degeneration, in none of these patients did choroidal neovascularization develop. In all patients, the scotopic and photopic electroretinography responses were reduced. CONCLUSIONS: Extensive macular atrophy with pseudodrusen should be considered as a possible pattern of severe macular dystrophy occurring in the middle-aged adult.

 

 

 

 

Année 2008

 

 

 

 

 

 

 

*

§ Rétinopathie induite par les antipaludéens de synthèse : minimisation du risque d'évolution péjorative par la surveillance systématique et l'information des utilisateurs Poster 3ème congrès P2T, Clermont-Ferrand, 9_11 avril 2008 Chiffoleau A Guillet A Zanlonghi X Jolliet P

 

Novel Kcnv2 Mutations in Cone Dystrophy With Supernormal Rod Electroretinogram Am J Ophthalmol. 2008 Jun;145(6):1099-106. Ben Salah S, Kamei S, Sénéc´hal A, Lopez S, Bazalgette C, Bazalgette C, Eliaou CM, Zanlonghi X, Hamel CP. PURPOSE: To describe patients with cone dystrophy and supernormal rod electroretinogram (ERG) and search for mutations in the recently described KCNV2 gene. DESIGN: Clinical and molecular study. METHODS: Patients from three families originating from France, Morocco, and Algeria had standard ophthalmologic examination and color vision analysis, Goldmann perimetry, International Society for Clinical Electrophysiology of Vision (ISCEV) protocol in accordance with ERG testing, autofluorescence evaluation, and optical coherence tomography 3 scanning. The two coding exons of KCNV2 were polymerase chain reaction amplified and sequenced. RESULTS: All patients had the characteristic features of supernormal, delayed rod ERG responses at the highest levels of stimulation and markedly reduced cone responses. In the French family, two affected sisters were compound heterozygotes for the recurrent c.1381G>A (Gly461Arg) mutation and for a novel c.442G>T (Glu148Stop) mutation. In the Moroccan family, affected members were homozygotes for the novel c.1404delC mutation (His468fsX503) and in the Algerian family, the proband was homozygote for the novel c.1001delC mutation (Ala334fsX453). In the three families, parents were unaffected heterozygote carriers. None of the mutations were present in 50 control chromosomes. CONCLUSIONS: The three novel truncative mutations are likely to be null mutations leading to loss of function, with no difference in the phenotype presentation. Amino acid changes are found exclusively in the N-terminal fragment of the protein and in the P-loop, indicating the importance of those regions for the function of the KCNV2 protein.

 

 

La prise en charge des jeunes déficients visuels en Guyane Française APAJH, Sesam 973, 300300Prod, nov. 2008 Gérard M Dalens PH Delattre P Zanlonghi X Latre N. DVD A commander auprès de APAJH SESAM http://www.apajh.org/delia-CMS/annuaire/departement-973/

 

 

 

 

 

Année 2007

 

 

 

 

 

 

 

*

Atteintes oculaires induites par les antipaludéens de synthèse : la rétinopathie aux APS Thèse doctorat en pharmacie Aurélie Guillet, 2007, 149 pp, Guillet A.

La malvoyance chez l'adulte : la comprendre, la vivre mieux. Ed - Vuibert, Paris - 399 p. 2007 Kovarski C www.

GUIDE METHODOLOGIQUE. Protocole d’examens systématiques des enfants de 9, 24 et 36 mois Avril 2007 Projet promu par l’Union Régionale des Médecins Libéraux de Bretagne et l’Institut de la Mère et de l’Enfant de Rennes, financé par le Fonds d'Aide à la Qualité des Soins de Ville. 2007, 61pp Dr Gilles Buisson Aide rédactionnelle : Drs De Baracé, L. Lazari, X. Zanlonghi Comité de lecture : Professeurs J. Sénécal, M. Roussey, B. Godey, J.F. Charlin, L. De Parscau, R. Marianovsky, B. Cochener.

La réfraction de l'oeil : du diagnostic à l'équipement optique. Ed - Elsevier, Issy-les-Moulineaux 2007 Roth A., Gomez A., Pechereau A., Chapitre Réfraction et basse vision par Gomez A. et Zanlonghi X. www.

ARVO 2007 Kcnv2 Mutations in Cone Dystrophy With Supernormal Rod Electroretinogram A.Senechal1, S.Ben Salah2, S.Kamei2, G.Humbert1, B.Arnaud2, X.Zanlonghi3, C.P. Hamel1. 1U 583, INSERM, Montpellier cedex 05, France; 2Centre National de Reference Maladies Rares, Genetics of Sensory Diseases, Montpellier cedex 05, France; 3Clinique Sourdille, Nantes, France. Purpose: To screen the recently described KCNV2 gene, encoding a voltage-gated potassium channel subunit, responsible for the cone dystrophy with supernormal rod electroretinogram, a rare retinal disorder characterized by a decrease of 30-Hz flickers cone responses while rod responses to high intensity stimuli are supernormal. Methods: Patients from 3 unrelated families had routine ophthalmological examination, goldman perimetry, octopus testing, funduscopy, autofluorescence imaging, OCT-3 scanning, ISCEV ERG testing and dark adaptometry. KCNV2 genomic coding sequences were PCR-amplified and subjected to direct sequencing. Results: All patients had a decrease in visual acuity, central scotoma and normal fundi. ERG showed highly increased implicit time (180 ms) and low amplitudes (20 µV) to the scotopic dim (25 dB) stimulus while maximum (0 dB) responses were supernormal, peaking at 650 µV. Amplitudes of 30-Hertz flickers responses were typically decreased at less than 50 µV. We found one nucleotide substitution in exon 2 (c.1381G>A) that leads to change of Glycine at codon 461 for Arginine. Glycine 461 is the third residue of the potassium selective motif (Gly-Tyr-Gly) in the P loop of the channel. Search for other mutations are currently underway. Conclusions: Mutation Gly461Arg is likely to disrupt the K+ selective motif in KCNV2 and therefore to cause the disease in the family

 

ARVO 2007 Evaluation Of Quantitative Indexes For The Analysis Of Multifocal ERG
Author Block: J.R. Charlier1, S.Defoort-Dhelemmes2, X.Zanlonghi3, S.Vermandel1. 1Research,
Metrovision, Perenchies, France; 2Ophthalmology, Lille University Medical Center, Lille, France;
3 Ophthalmology, Clinique Sourdille, Nantes, France.

 

* Quantification de l’ERG multifocal Société Française d'Ophtalmologie 2007, Poster, X.Zanlonghi 1, J.R. Charlier2, S.Defoort-Dhelemmes3, S.Vermandel

CDMLA : la DMLA en 40 questions. Conduite et DMLA Association DMLA, Agence Fima, 2007, Association DMLA Hôpital Intercommunal de Créteil/ Service d’ophtalmologie 40, avenue de Verdun 94010 Créteil France 01 45 07 52 21 0 800 880 660 assodmla@chicreteil.fr http://www.ophtalmo.net/dmla/

§ Quel est l'impact du filtre jaune sur la qualité de vision du patient opéré ? Réalités Ophtalmologiques, n° 138, février 2007, p 27-34 Zanlonghi X. Faveeuw C. Massot A. Bizeau T.

L'orthoptie Lissac, 21/09/2007, 2 pages Zanlonghi X. Interview

La cataracte Lissac, oct 2007, 2 pages Zanlonghi X. Interview

Exigences visuelles réglementaire et professions Mémoire pour la capacité en médecine de santé du travail et de prévention des risques professionnels, D. Baysset, 2007, 50 pp

 

 

Année 2006

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

* Orthoptie et basse vision chez l'enfant. revue de l'ANPEA, 2006, C. FAVEEUW, X. ZANLONGHI http://perso.orange.fr/anpea/

* Étude de la faisabilité d’un dépistage de masse des troubles cognitifs et visuels chez les sujets âgés de plus de 65 ans chez le médecin généraliste. Journée IPSEN, Royaumont, mars 2006 X. Zanlonghi, M.S. Sander (Nantes), C. Fabrigoule, J.-F. Dartigues (Bordeaux), C. Jeandel (Montpellier), R. Gonthier (St-Étienne), T. Sédaghat (Perpignan)

Dépistage et diagnostic précoce du glaucome : Problématique perspective en France. RECOMMANDATION EN SANTÉ PUBLIQUE. RAPPORT D’ORIENTATION. Service évaluation médico-économique et santé publique Novembre 2006, 70pp 2006 HAS www.has.fr

Pays de la Loire : le réseau régional basse vision reconduit pour 3 ans. Basse vision info, 21, mai 2006, 26-27 ZANLONGHI X. Routon M., Tourtelot G.

* Glaucome congénital : prise en charge médico-sociale. Réflexions Ophtalmologiques, N°99 - Tome11 - novembre 2006, 2006 Dr Xavier Zanlonghi

* Aptitude et vision : Profession, Sport, Déficient visuel, Travail sur écran. La Revue du Praticien, 2006, 15 juin, tome 56, n°11 X. ZANLONGHI, C. FAVEEUW, T. BIZEAU, A. MASSOT

* Aptitude et vision : Profession, Sport, Déficient visuel, Travail sur écran. texte plus complet non publié

* Ophtalmologiste et permis de conduire : le nouveau décret d'aptitude. Commentaires. Réalités Ophtalmologiques, n° 132, juin 2006, p37-45 Zanlonghi X. Faveeuw C. Bizeau T. Massot A.

* Vision et permis de conduire : un nouveau décret d’aptitude. Revue Basse Vision infos Mai 2006, 24-26 Zanlonghi X.

* Conduite et basse vision : que doivent savoir les professionnels de la basse vision. Ed by ARIBA, Acte du congrès, nov 2006, Lyon, Dr X. ZANLONGHI, M. GRIMAUD, C. FAVEEUW, T. BIZEAU, A. MASSOT

* Glaucome et société : Législation et glaucome Ed by Laboratoires Bausch et Lomb, Pr Nordmann, 2006, ZANLONGHI X. Mise à jour de fev 2008 Mise à jour mars 2009

Année 2005

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La population en situation de handicap visuel en France : importance, caractéristiques, incapacités fonctionnelles et difficultés sociales. Exploitation d'enquêtes HID 1998/99. Ed by observatoire régional de la santé des Pays de la Loire, 2005, 162pp. SANDER M-S.

Les personnes ayant un handicap visuel. Les apports de l'enquête Handicaps - Incapacités - Dépendance. Revue Etudes et Résultats, DREES, juillet 2005, N° 416, SANDER M-S. BOURNOT M-C., LELIEVRE F., TALLEC A., CHAMBET C., CORBE C., GILBERT P., de PERETTI C., ZANLONGHI X.

Etude comparative entre un bilan orthoptique et des PEV multifréquence lors de l'évaluation de la vision binoculaire Rapport de fin d'étude d'orthoptie, Ecole de Tunis, 2005, 116p. Ben Slimen Anouâr Set El kol

Congès ALFEDIAM, Lyon mars 2005, poster 225
Syndrome de Wolfram : nouveau cas avec étude génétique et évolution ophtalmologique
P. Lecomte*, A. Giurgiu*, C. Chabrolle*, V. Paquis**, X. Zanlonghi°, G. Lasfargues*

Appui au reclassement professionnel des personnes handicapées : la déficience visuelle. Fiche pratique de 3 pages éditée par l’AFPA, www.afpa.fr, mars 2005 ZANLONGHI X.

* Des oscillations des yeux associées à des oscillations de tête chez un nourrisson Dacryo forum, 2005, n°10 ZANLONGHI X.

* Le réseau basse vision de proximité des Pays de la Loire : le point sur l'année 2004. Revue de l'Ophtalmologie Française, juin 2005, n°148, 107-116p. ZANLONGHI X.

* Comment faire le diagnostic d'une baisse d'acuité visuelle anorganique uni ou bilatérale. J. Fr. Orthoptique, 2005, N° 37, ZANLONGHI X.

* Un réseau de santé régional : le Réseau Basse Vision de proximité des Pays de la Loire. Revue de l'URMLPDL, 2005, Zanlonghi X.

Les tendances et attentes vis-à-vis les services de géolocalisation à l’intérieur des bâtiments : usages, services et applications. Rapport court, rapport long. Ed by Recherche sur les crédits incitatifs 2005 Olivier Epinitte, chef du projet, au 01 60 76 47 52 ou par courriel olivier.epinette@int-evry.fr

Je perd la vue Revue Santé Magasine, Avril 2005 Dellus S.

* BECQUET A., ZANLONGHI B., LIBEAU L.
Clinique Sourdille, Nantes, France
Pre-and postoperative functional (multifocal ERG) and anatomical changes in patients with idiopathic epiretinal membrane.
ARVO, 2005, 46 (5): 5442 -- ARVO Meeting Abstracts
Purpose: To evaluate retinal macular function and morphology before and after removal of unilateral idiopathic epiretinal membrane (ERM).
Methods: In this prospective case-control study, nine patients (9 eyes, mean age of 69 years) with unilateral ERM underwent a standard two-port pars plana vitrectomy with posterior hyaloid and internal-limiting membrane (ILM) removal. Pre and postoperative (at 4 months) logMAR visual acuity (preVA, postVA), multifocal electroretinogram (mfERG responses from 61 stimulus elements), and foveal thickness (measured with OCT) data were recorded from operated eyes and compared with data from the other healthy eye of each patient.
Results: Surgery was performed successfully in all 9 patients without complications. In all patients, postVA was significantly better than preVA (pre-op=0.47+/-0.15; post-op=0.18+/-0.20; p=0.007) and reached statistically control VA (0.11+/-0.12; p=0.2). The mean amplitudes of all components of the mfERG were significantly smaller than in the fellow eyes before surgery. After surgery, all these amplitudes improved but still remained below control ones. Only P1 implicit time decreased significantly after surgery in the <2 degrees (p=0.008), 2-5 degrees (p=0.02), and 5-10 degrees (p=0.01) concentric ring regions from the fovea. The mean foveal thickness was significantly reduced after surgery (pre-op=328+/-47µm; post-op=247+/-38µm; p=0.02) with no significant difference with the fellow eye (218+/-58µm; p=0.17).
Conclusions: ERM surgery with ILM removal improved visual acuity and reduced macular thickness. However, the remaining reduced amplitude of mfERG may suggest a decreased number of functional neurons despite surgery. Preoperative delayed P1 implicit time suggests that pathogenesis of ERM may implicate an ischemic mechanism.

Un comparatif de rétinographes non mydriatiques Les cahiers d'Ophtalmologie, mars 2005, n° 88, 25-32 ZANLONGHI X.

Le Glaucome : bases moléculaires et diagnostic génétique en France. Abstract, SFO, 2005, Bresson-Dumont H. (1), Zanlonghi X. (1), Bodet S. (2), Herbert O. (2), Moisan JP. (2), and Gerson F. (2) (1) Clinique Sourdille, 3 place Anatole France, 44000 Nantes, (2) IGNA, 19 rue Léon Durocher, 44200 Nantes

Pathologies ophtalmologiques des sujets âgés et conduite automobile. Conduite automobile et santé (compte rendu congrès Perpignan 2004), Ed IPSEN, avril 2005 2005 ZANLONGHI X.

Année 2004

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

* Rôle de l'orthoptiste dans le dépistage de l'aptitude à la conduite : application au glaucome grave. Médicalisation de l'aptitude. Journal français d'orthoptique. 2004 , vol. 36 , pp. 141 - 153 PEDELAHORE C., ZANLONGHI X. LIBEAU L. ROBIN C. BRESSON-DUMONT H.

* Glaucomes graves : le bilan et la réadaptation orthoptiques basse vision sont indissociables de la prise en charge. Cahier d'Ophtalmologie, 2004, 6 p. PEDELAHORE C. Libeau L. Zanlonghi X.

* L'accompagnement orthoptique d'un traitement par photo-thérapie dynamique : étapes et acteurs. Les cahiers d'ophtalmologie, 2004, 1-5 p. CHEVALIER-PRIGENT N. PEDELAHORE C. LIBEAU L. ZANLONGHI X.

* Conduite automobile chez les sujets âgés au plan ophtalmologique et gérontologique. Driving and the elderly: an ophthalmological and gerontological viewpoint J. Fr. Ophtalmol, 2004, 27, 1, 110-111p. ZANLONGHI X.

* Permis de conduire et vision. Quotidien du médecin, HS “Ophtalmologistes", 2, 2004 ZANLONGHI X.

* Vision et conduite. Revue de l'Ophtalmologie Française, avril 2004, n°142, 118-127p. ZANLONGHI X.

* Glaucome et atteinte neurologique. In Glaucome : des cas cliniques pour y voir clair, sous la direction de Bresson-Dumont, Le Callonnec, Peigné, Santiago, Zanlonghi. Ed abcmédecine, Paris, 2004, 60-71 ZANLONGHI X.

* Comparaison de champ visuel. In Glaucome : des cas cliniques pour y voir clair, sous la direction de Bresson-Dumont, Le Callonnec, Peigné, Santiago, Zanlonghi. Ed abcmédecine, Paris, 2004, 72-85 ZANLONGHI X.

* Annuaire de la basse vision 2004 Première édition, sous la direction de Zanlonghi. Ed Octopus Multimédia, Paris, 2004, 190p ZANLONGHI X.

* Pathologies ophtalmologiques des sujets âgés et conduite automobile. Conduite automobile et santé (compte rendu congrès Perpignan 2004), Ed IPSEN, avril 2005 ZANLONGHI X.

* Conduite et Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age (DMLA). Revue d’information de l’association DMLA, 2004, Zanlonghi X.

Incidence de la déficience visuelle sur l’interaction mère-enfant. Thèse présentée en vue de l’obtention du doctorat de psychologie, Université Lumière Lyon 2, Institut de Psychologie, 2004, 406pp Sylvie Demingeon-Pessonneaux

Le micropérimètre MP1 (Nidek) : un système d’imagerie et d’évaluation fonctionnelle Les Cahiers d'Ophtalmologie, 2004, 25-32 2004 ZANLONGHI X. L. Grollier

Suivi en champ visuel In Glaucome : des cas cliniques pour y voir clair, sous la direction de Bresson-Dumont, Le Callonnec, Peigné, Santiago, Zanlonghi. Ed abcmédecine, Paris, 2004, 46-59 2004 ZANLONGHI X.

Rapport intermédiaire de projet informatique industrielle: le test de Farnsworth Ecole d'Ingénieur ESTIT, Lille, 2004 T. LETIERS T. STEINER


Année 2003

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

* Conduite : Le point sur la réglementation française et européenne.
Dr LE BAIL Béatrice, Centre PRINCIPAL D'EXPERTISE DU PERSONNEL NAVIGANT DE L'AERONAUTIQUE HIA PERCY101 avenue Henri Barbusse HIA PERCYBP 406, 92141 Clamart et Dr X. ZANLONGHI, Laboratoire d’Exploration Fonctionnelle de la Vision, Clinique Sourdille, 3 place Anatole France, 44000 Nantes

* Epidémiologie de la basse vision chez les plus de 60 ans, les résultats des enquêtes HID. Applications à l'aptitude à la conduite. In Conduite et Age. Sous la Direction de ZANLONGHI. Ed By Octopus Multmédia, Paris. 2003, 61 p. SANDER M-S. ZANLONGHI X.

* Critères de dangerosité en situation de conduite chez les plus de 60 ans : le rôle d'une autoécole spécialisée dans les déficiences motrices et sensorielles. In Conduite et Age ; un autre regard. Sous la Direction de ZANLONGHI. Ed By Octopus Multmédia, Paris. 2003, 67-70 Grimaud M. Coll G. Ragaru N. Pedelahore C. Zanlonghi X.

* Conduite et glaucome. In Conduite et Age. Sous la Direction de ZANLONGHI. Ed By Octopus Multmédia, Paris. 2003, 41-48 ZANLONGHI X. ROBIN C. AVITAL L. PEDELAHORE C.

* Comment explorer la vision dans un contexte de conduite automobile ? In Conduite et Age. Sous la Direction de ZANLONGHI. Ed By Octopus Multmédia. 2003, 99-124 ISBN 2-915130-02-7 ZANLONGHI X. AVITAL L. PEDELAHORE C. ROBIN C. Baty F.

* Etude de l'éblouissement sur une rétine adaptée à l'obscurité : application à la conduite nocturne. Mémoire de fin d'études, maîtrise de sciences et techniques d'optique physiologique et d'optométrie, Université des Sciences d'Aix-Marseille III, 2003, 49 p. Baty F.

* Glaucome et qualité de vie. J. Fr. Ophtalmol, 2003 Oct;26 Spec No 2:S39-44 ZANLONGHI X. ARNOULD B. BECHETOILLE A. BAUDOIN C. BRON A. DENIS P.

* Accompagner et aider les personnes déficientes visuelles : entretien avec Xavier Zanlonghi. Les Cahiers d'Ophtalmologie, 2003, 67, 6-8 p. ZANLONGHI X.

Mise à disposition d'une échelle tactile analogique de la douleur pour les patients non-voyants : "senscale TM" : développement, description, validation et intêret. Douleurs, 2003, 4, 6, 311-317 p. GINIES P. VERRIERE JL. BENMEDJAHED K. PROST L. FOLLET A. ARNOULD B.

Trop âgé ou handicapé pour conduire. Revue Basse Vision Info, oct 2003, 25-28 Zanlonghi X.

Simulation des pathologies visuelles - Mémoire de diplôme d'ingénieur en Informatique Thèse d'ingénieur, CNAM, Nantes, 2003, 250 p. SURUT J.

e3166 - Anatomical an functional results with the new yellow IOL SN60AT : first results
" European Association for Vision and Eye Research, Additional information, Special Interest Symposium, Session information, This abstract has been assigned to session The yellow IOL. This session will take place on Saturday 11 October 2003 from 09:00 till 10:30 in room Hall 6. SANTIAGO P-Y ZANLONGHI X STORK L GARNIER B"
Abstract Purpose To studied anatomical result and functional results with the yellow IOL after uneventfull cataract surgery. Methods We prospectively included patient for cataract surgery and yellow IOL implantation. All patients had no other pathology except standard cataract. Pre and postoperative evaluation included anatomical evaluation, visual acuity under normal condition, lox contrast visual acuity, contrast sensitivity, glare test, color vision evaluation. we added quality vision questionaire. Evaluation was programmed at 2 months and 6 months postoperativly. Results First result showed very good postoperative visual acuity, normal contrast sensitivity test and color vision evaluation. ConclusionsYellow IOL implantation is safe for patient. Functiona evaluation gave good results. Anatomical evaluation need longer follow-up evaluation.

Traitement des occlusions sévères de la veine centrale de la rétine par neurotomie optique radiaire. Résultats préliminaires. Radial optic neurotomy for severe central retinal vein occlusion: preliminary results J. Fr. Ophtalmol, 2003, 26, 6, 577-585 LE ROUIC JF. Département de Chirurgie Vitréo-Rétinienne, Clinique Sourdille, 8, rue Camille Flammarion BECQUET F. , ZANLONGHI X. PERONNET P. POUSSET-DECRE C. HERMOUET-LECLAIR E. DUCOURNAU D.

Efficacité du traitement chirurgical de l'œdème maculaire chronique secondaire à une occlusion de branche veineuse rétinienne J. Fr. Ophtalmol, 2003, 26, 6, 570-576 p. BECQUET F. LE ROUIC JF ZANLONGHI X. PERONNET P. HERMOUET-LECLAIR E. DUCOURNAU D.

* Bilan et réadaptation orthoptiques des glaucomes graves In le Bulletin de l'ARIBa. 2003, N°10, 15-19 PEDELAHORE C. AVITAL L. ZANLONGHI X. http://www.ariba-vision.org

 

Année 2002

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le malvoyant, l'infirmier et l'hôpital Rapport de fin d'étude d'infirmière, 2002, 36 p. JOSEPH C.

Projet réseau basse vision des Pays de la Loire Rapport déposé à l'ARH URCAM des Pays de la Loire, oct 2002, 66pp, Dr BANCHEREAU MARTINE, M. BENARD JEAN-PIERRE, M. BRIENS JEAN, M. CHERVET DOMINIQUE, Pr COCHEREAU ISABELLE, M. COULON AXEL, M. GUITTEAU FRANCIS, MME ROUTON MARTINE, M. TOURTELOT GERARD, Pr WEBER MICHEL, Dr ZANLONGHI XAVIER

* L'enfant déficient visuel de 6 à 12 ans et la canne blanche. Mémoire présenté pour l'obtention du Diplôme Universitaire de Basse Vision, Lyon, 2002, n°35, 43p. PEDELAHORE C.

* Echelle contraste variable : une mesure rapide de la sensibilité aux contrastes In ABC BASSE VISION, sous la direction de Zanlonghi. Ed Octopus Multimédia, Paris, 4éme congrès ARIBA, Nantes. 2002, PEDELAHORE C. Avital L Sander M-S Zanlonghi X

* Etude pilote : aptitude à la conduite et glaucome. Mémoire de DESS Analyse de la vision, Université des sciences d'Aix-Marseille III, 2002, 74 p. ROBIN C.

* Etude pilote : Aptitude à la conduite, application au glaucome. Bulletin Société Française d’Optique Physiologique, 2002, 14 p. www. ROBIN C. ZANLONGHI X. AVITAL L. PEDELAHORE C.

* Logiciel de simulation personnalisée des pathologies visuelles In ABC BASSE VISION, sous la direction de Zanlonghi. Ed Octopus Multimédia, Paris, 4éme congrès ARIBA, Nantes. 2002, SURUT J COLINEAU J ZANLONGHI X.

* VIDEO : Glaucome et qualité de vie. Simulations de déficit visuel dans différents stades de glaucome In ABC BASSE VISION, sous la direction de Zanlonghi. Ed Octopus Multimédia, Paris, 4éme congrès ARIBA, Nantes. 2002, ZANLONGHI X. P Bensaid H Bresson-Dumont D Zanlonghi C Robin

* VIDEO en avi en quicktime : Conduite et handicap visuel In ABC BASSE VISION, sous la direction de Zanlonghi. Ed Octopus Multimédia, Paris, 4éme congrès ARIBA, Nantes. 2002, ZANLONGHI X. P Bensaid M-J Le Liboux

* L’échelle ETDRS : la référence dans la mesure de l’acuité visuelle dans la DMLA revue éditée par les laboratoires Novartis, 2002, Zanlonghi X.

* La basse vision sans social : Illusoire. Revue Basse Vision Info, fev 2002, 25-28 Zanlonghi X.

Rapport du groupe de travail relatif aux contre-indications médicales à la conduite automobile. Direction Générale de la santé à la suite du Comité Interministériel de Sécurité Routière du 18 décembre 2002 Domont A. AP-HP Hôpital Corentin Celton Consultation de pathologie professionnelle Mars-Juin 2003

Qualité de vision et pseudophakie Réflexions ophtalmologiques, 2002, 59, 7, 38-40 p. ZANLONGHI X. ROBIN C.

L'électrorétinogramme multifocal. MERG. Mémoire de fin de première année d'école d'ingénieur ESTIT, Lille, 2002, 43pp ZANLONGHI Céline, PITROU Argantael

L'électrorétinogramme par pattern avec contrôle photo-oculographique de la fixation dans le glaucome. SFO 1992, poster, ZANLONGHI X. CHARLIER J

Un congrès de Basse Vision à Nantes. Revue Santé Pays de Loire N° 44

Année 2001

 

Les aides visuelles dans la prise en charge des handicapés visuels. Les Cahiers d'Ophtalmologie, 2001, 47, 7-10 CORBE C. ZANLONGHI X. AMAR R. DELHOSTE B. DAUXERRE C.

 

§ Les lentilles de contact chez l'enfant : physiologie du développement visuel. Rapport de la SFOALC, Ed by LAMY Marseille, 2001, 35-70 ZANLONGHI X.

 

Année 2000

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

* INTEREST OF READING EVALUATION WHY AN EYE TRACKER IN MACULAR HOLE BEFORE AND AFTER SURGICAL TREATMENT Investigative Ophthalmology and Visual Science, 2000 (suppl.): S343. BECQUET F., X. ZANLONGHI, C. DOUAT, D. DUCOURNAU

* Intérêt de l'étude de la stratégie du regard à la lecture dans le trou maculaire avant et après le traitement chirurgical Communication recherche, SFO, 2000, 74, BECQUET F., Zanlonghi X. Avital L. Douat C. Ducournau D. Charlier J.

* Fonction visuelle dans la DMLA. In Guide pratique de rééducation des basses visions. Réhabilitation visuelle des personnes adultes malvoyantes atteintes de DMLA ou autres maladies maculaires. Ed COHEN S.Y., Encyclopédie Médico-Chirurgicale, Paris, 2000, 59-61 COHEN S.Y. ZANLONGHI X. CORBE C.

* Intérêt de l'étude de la stratégie du regard à la lecture dans le trou maculaire avant et après le traitement chirurgical Rétine, cerveau et vision des couleurs, Les séminaires ophtalmologiques d'IPSEN, tome 13, mars 2000, 155-163 BECQUET F. Zanlonghi X. Avital L. Douat C. Ducournau D. Charlier J.

* Pathologies visuelles, handicap visuel et conduite : réglementation. In Conduite automobile et handicap, Ed by ENJALBERT, FATTAL, THEVENON, Masson, Paris, Collection Rencontres en Rééducation, 2000, N°15, 28-34 ZANLONGHI X. LIBEAU F.

* Handicaps visuels et conduite : aspects fonctionnels. In Conduite automobile et handicap, Ed by ENJALBERT, FATTAL, THEVENON, Masson, Paris, Collection Rencontres en Rééducation, 2000, N°15, 161-175 ZANLONGHI X. AVITAL L. PRIGENT N.


* Champ visuel et expertise, champ visuel et aptitude à la conduite. Réflexions Ophtalmologiques, 2000, 35, 5, 32-36 p. ZANLONGHI X. AVITAL L. PRIGENT N.

* Parcours administratifs du patient adulte malvoyant. In Guide pratique de rééducation des basses visions. Réhabilitation visuelle des personnes adultes malvoyantes atteintes de DMLA ou autres maladies maculaires. Ed COHEN S.Y., Encyclopédie Médico-Chirurgicale, Paris, 2000, 305-319 ZANLONGHI X.

Les besoins de prise en charge de la malvoyance des personnes adultes et âgées dans le grand-ouest : situation actuelle et proposition. Rapport de l'Observatoire Régional de la Santé, partie1, partie2, partie3. mai 2000, 102 pp, Hôtel de la région, 1 rue de la Loire 44266 NANTES Cedex 2 SANDER M.S. TUFFREAU F.

N° 285, p 12-14, de la revue PTT SOLIDARITE. Dr X. ZANLONGHI, N. PRIGENT, L. AVITAL, F. LECRUBIER PTT Solidarité, 2000, 12-14 2000 Prigent N., Zanlonghi X.
LA VISION : UN PHENOMENE SENSORIEL COMPLEXE
LES PROFESSIONNELS DU HANDICAP VISUEL

N° 286 de la revue PTT SOLIDARITE. Dr X. ZANLONGHI, N. PRIGENT, L. AVITAL, F. LECRUBIER
1 - LA VISION CENTRALE, LA VISION PERIPHERIQUE
2 - LES DEFICIENTS VISUELS ; COMBIEN SONT ILS EN FRANCE ?
3 - LES PRINCIPALES MALADIES RESPONSABLE DE MALVOYANCE OU DE CECITE : LA RECHERCHE
4 - L'ENVIRONNEMENT DU DEFICIENT VISUEL : LES AVANCEES
5 - POUR EN SAVOIR PLUS

 

Epidémiologie et prise en charge de la malvoyance. La santé des années 2000, 9ème congrès national des Observatoire Régionaux de la Santé, sept 2000, p. 50, Sander MS, Zanlonghi X. La malvoyance, qui concerne de façon prédominante une population âgée, est un réel problème de santé publique jusqu'à présent méconnu. Les définitions de cécité et de malvoyance reposent sur une classification établie par l'OMS. Les données épidémiologiques disponibles sont issues d'enquêtes de santé perçue, de registres dans certains pays ainsi que d'enquêtes de prévalence de la malvoyance. La prévalence de la cécité dans les pays industrialisés est d'environ 2 pour mille et celle de la malvoyance 3 fois supérieure dans la population générale.

 

 

Année 1999

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comparaison de deux échelles logarithmiques d’acuité visuelle de loin pour enfant : ROSSANO et SANDER-ZANLONGHI Journal français d'orthoptique.1999 , vol. 31 , pp. 199 - 216 ZANLONGHI X. AVITAL L., SANDER M.S,. PRIGENT N.


L’acuite visuelle de loin - ses différentes notations. Réflexions Ophtalmologiques, 1999, 27, 4, 7-12 p. ZANLONGHI X. SANDER M.S. AVITAL L.

Prise en charge chirurgicale du rétinoschisis juvénile lié à l'X. Réflexions Ophtalmologiques, 1999, 30, 4, 16-18 p. BECQUET F. ZANLONGHI X. DELPLACE M.P.

Les techniques d'exploration : acuité visuelle. Rapport SFO, Exploration de la Fonction Visuelle, J.F. RISSE, Ed by MASSON, PARIS, 1999, 99-128 ZANLONGHI X., SPEEG-SCHATZ C.

* Acuité visuelle du bébé : techniques et résultats. In Acuité visuelle. Rapport SFO, Exploration de la Fonction Visuelle, J.F. RISSE, Ed by MASSON, PARIS, 1999,581-594 SPEEG-SCHATZ C,. DEFOORT-DHELLEMMES S., ZANLONGHI X.


* Cécité congénitale bilatérale de l'enfant. In Acuité visuelle. Rapport SFO, Exploration de la Fonction Visuelle, J.F. RISSE, Ed by MASSON, PARIS, 1999,679-692 SPEEG-SCHATZ C,. DEFOORT-DHELLEMMES S., ZANLONGHI X.

* Nystagmus congénital bilatéral.

* Baisse d'Acuité Visuelle bilatérale chez un enfant de moins de 9 ans.

* Baisse d'Acuité Visuelle unilatérale ou amblyopie unlarérale chez l'enfant. In Acuité visuelle. Rapport SFO, Exploration de la Fonction Visuelle, J.F. RISSE, Ed by MASSON, PARIS, 1999,679-692 1999 SPEEG-SCHATZ C., DEFOORT-DHELLEMMES S,. ZANLONGHI X.

L'examen du champ visuel Les cahiers de l'Association Française Orthoptique, 1999, 75 pages Joly A Sander MS Zanlonghi X

* Les modifications fonctionnelles liées à l'âge. Publié dans "Le vieillissement de l'oeil et de ses annexes". Bulletin des sociétés d'ophtalmologie de France. 1999 , vol. NOV , pp. 67 - 81 ZANLONGHI X.

* L'électrorétinogramme de l'enfant. In Acuité visuelle. Rapport SFO, Exploration de la Fonction Visuelle, J.F. RISSE, Ed by MASSON, PARIS, 1999, 595-616 ZANLONGHI X.

Les patients malvoyants et leurs droits, les patients atteints de cécité et leurs droits. L e bulletin ARIBa 1999, 4: 2-13 www.ariba-vision.org/base/bulletin-ariba-n04.pdf Zanlonghi X. et al.

Les examens électrophysiologiques de la vision chez l'enfant. ZANLONGHI X. (Nantes), DEFFORT-DHELLEMMES S. (Lille), polycopié avec des cas cliniques de 37 pages.

Les patients malvoyants et leurs droits, les patients atteints de cécité et leurs droits. revue de l'Ophtalmologie Française,

Année 1998

 

 

 

* Les patients mal-voyants et leurs droits. Journal Français d'Orthoptique. 1998 , vol. 30 , pp. 183-205 ZANLONGHI X., SANDER M.S., NOUREAU V,. PRIGENT N., AVITAL L.

* La dégénérescence maculaire liée à l'âge. Bien être et Santé, novembre 1998, n°156, 28-29 ZANLONGHI X.

Année 1997

* Exploration fonctionnelle de la vision chez le jeune enfant Acta du congrès Nantes, 1997 Zanlonghi X.

 

Année 1996

 

* L'examen du champ visuel pour l'évaluation du handicap visuel. J. Fr. d'Orthoptique, 1996, N°28, 139-148 SANDER M.S., ZANLONGHI X.

Proposition d'analyse de la lecture chez le sujet présentant une dégénérescence maculaire liée à l'âge à l'aide d'un photo-oculographe. Mémoire pour le Diplome d'Université Compensation du Handicap Visuel, Faculté de Médecine Cochin-Port Royal, 10/1/1996, 38 pp CHEVALIER N.

Année 1995

 

 

 

 

 

 

 

 

* Votre diagnostic en un coup d'oeil. Dystrophie progressive des cônes. Coup d'Oeil Ophtalmologique, 1995, 55, 29-31 AMZALLAG T,. ZANLONGHI X.

Genetic analysis of new french X-Linked juvenile retinoschisis kindred using microsatellite markers closely linked to the RS Locus : further narrowing of the RS candidate region. HUMAN GENETICS. 1995 , vol. 96 , no 1 , pp. 79 - 82 DUMUR V., TRIVIER E., PUECH B., PEUGNET F., ZANLONGHI X., HACHE JC., HANAUER A.

* Champ visuel binoculaire et handicap. Plein Champ, 1995, N°2, ZANLONGHI X., SANDER M.S.

* Votre diagnostic en un coup d'oeil. Intoxication au plaquenil. Coup d'Oeil Ophtalmologique, 1995, 54, 31-33 ZANLONGHI X., LE CALVE M.

* L'électrorétinogramme chez l'enfant. Bull. Soc. Ophtal. Fr., 1995, Vol. XCV, N°5, 352-363 ZANLONGHI X. DEFOORT-DHELLEMMES S.

7 cas de DMLA. DROUAN P., GAYET P., ZANLONGHI X., 1995, CD photo édité par les laboratoires IPSEN.

Année 1994

 

* Déficients visuels "officiels et difficulté interprétatives". Coup d'Oeil Ophtalmologique, N°48, 1994, 72-80 ZANLONGHI X.

Syndrome de Brown bilatéral à propos d'un cas. Journal Français d'Orthoptique, 1994, 135-138 BERNADET N., TAGLIONI M., ZANLONGHI X.

Blépharophimosis, ptosis et strabisme associé. Journal Français d'orthoptique, 1994, 26, 145-150 BERNADET N., METAIREAU J.P,. ZANLONGHI X.

 

Année 1993

 

 

Nouvelle technique d'examen de l'ERG maculaire avec contrôle photo-oculographique de la fixation. Méthodes et résultats préliminaires. Ophtalmologie, 1993, 7, 365-368 CHARLIER J., ZANLONGHI X., POUSSE-DECRE C.

Evolution de la pathologie ophtalmologique de l'Institut Départemental pour Aveugles et Déficients Visuels "Les Hauts Thébaudières". Bull. Soc. Sc. Corr. Ocul.,1993, 1, 47-55. ZANLONGHI X,. DECLA S., LAVENANT A.

COMPARISON OF PREDNISOLONE AND TOPICAL INDOMETHACIN IN POST-OPERATIVE INFLAMMATION. Comparaison entre la Prednisolone et l'Indométacine topique dans le traitement des inflammations post-opératoires. Eur. J. Implant Ref. Surg., 1993, Vol. 5, 11, SOURDILLE Ph., ZANLONGHI X., BRON V,. ALLAIRE C., TRINQUAND C.

 

Année 1992

 

 

 

* ERG flicker et atteinte héréditaire des cônes. Bull. soc. ophtalmol. Fr. 1992 , vol. 92 , no 6-7 , pp. 675 - 685 ZANLONGHI X.

* Sensibilité au contraste temporel et glaucome grave. Ed comité de lutte contre le glaucome, 1992, pp 237 ZANLONGHI X. SOURDILLE Ph.

* Examen de l'ERG pattern. Méthode et résultats préliminaires en pathologie glaucomateuse. Ed comité de lutte contre le glaucome, 1992, 231-235 CHARLIER J., ZANLONGHI X.

* Sensibilité au contraste spatiale et âge. Bull. Soc. Ophtal. France, 1992, 10, 921-929 ZANLONGHI X. CHARLIER J. CHEVALIER N.

§ L'électrorétinogramme par pattern (PERG) avec contrôle photo-oculographique de la fixation. Bull. Soc. Ophtal. France, 1992, 10, 901-905 ZANLONGHI X., CHEVALIER N., CHARLIER J.

§ L'électrorétinogramme par pattern (PERG) avec contrôle photo-oculographique de la fixation. Poster, Sociéré Française d'Ophtalmologie, 1992, Paris, ZANLONGHI X., CHARLIER J.

§ Sensibilité au contraste temporel maculaire et glaucome. Comité de lutte contre le glaucome, 1992, pp 37-64 ZANLONGHI X., SOURDILLE Ph., CHARLIER J.

100 Hue, 28 Hue, 15 Hue informatisés Journal français d'orthoptique 1992 , vol. 24 , pp. 207 - 212 CHEVALIER N. ZANLONGHI X.

 

Année 1991

La dystrophie fovéolomaculaire vitelliforme de l'adulte. Coup d'Oeil Ophtalmologique, 1991, 31, 26-32 AMZALLAG T. HACHE JC. PUECH B. ZANLONGHI X.

* Sensibilité au contraste: Etude comparative des appareillages actuels. Partie I. Comment s'y reconnaitre, Quelles sont les meilleures techniques en fonction de ses besoins et de budget. Coup d'Oeil Ophtalmologique, 1991, 32, 70-74 1991 ZANLONGHI X.

* Sensibilité au contraste : Etude comparative des appareillages actuels. Partie II Coup d'Oeil Ophtalmologique, 1991, 34, 10-11, 49-60 1991 ZANLONGHI X.

§ HYPER-HUE. Un logiciel de test de vision des couleurs : 100 HUE, 28 HUE, 15 HUE sur Macintosh. Coup d'Oeil Ophtalmologique, 1991, 31, 46-48. ZANLONGHI X.

§ Sensibilité au contraste et potentiels évoqués visuels dans les neuropathies optiques toxiques. Ophtalmologie, 1991, 5, 224 ZANLONGHI X. CHARLIER J. DUCROCQ F.

Oeil et contraste. Revue, Rencontres Bretagne, 1991, 2 pages Poitevin S

 

Année 1990

Etude des propriétés temporelles et spatiales du système visuel de l'enfant par PEV stationnaires. Application à la mesure du pouvoir séparateur chez l'enfant. Ophtalmologie, 1990, 5, 432-440 ZANLONGHI X., BOCQUET X., DEFOORT-DHELLEMMES S., HACHE JC., CHARLIER J., LEROY F.


Sensibilité au contraste temporel et glaucome. La Clinique Ophtalmologique, Ed laboratoires Martinet, 1990, 3, 175-176 ZANLONGHI X., SOURDILLE Ph., CHARLIER J.


Exemples d'applications cliniques chez le jeune enfant des potentiels évoqués stationnaires et de la poursuite visuelle de cibles structurées. Coup d'Oeil Ophtalmologique, 1990, 25, 33-38 ZANLONGHI X., DEFOORT-DHELLEMMES S,. BOCQUET X., HACHE JC., LEROY F., CHARLIER J.


Code-barre et vision des couleurs. Ophtalmologie, acta, 1990, pp 48 ZANLONGHI X. BUGHIN T. DEBRUYNE P.


Analyse en temps réel des potentiels évoqués visuels : Application à la vision de l'enfant. Revue d'Oto-Neuro-Ophtalmol., 1990, 8, 22-26 ZANLONGHI X., DEFOORT-DHELLEMMES S., HACHE JC., BOCQUET X., CHARLIER J.

 

Année 1989

 

 

 

Hérédo-dégénérescence maculaire pseudo-vitelliforme. A propos de 3 cas familiaux. Bull. Soc. Opht. France, 1989, 2, 273-276 AMZALLAG T., CASTIER P,. ZANLONGHI X,. HACHE JC,. ACHEBOUCHE K.

Etoile maculaire idiopathique de Leber. Bull. Soc. Ophtal. France, 1989, 12, 1409-1412 AMZALLAG T., ROULAND J.F., ZANLONGHI X.

Intérêt de l'électrorétinographie et de l'échographie précoce dans les traumatismes oculaires graves. Bull. Soc. Opht. France, 1989, 12, 1469-1475 ZANLONGHI X., RYCKEWAERT M., HACHE JC., BASSET D.

Contributions à l'étude de la fonction de sensibilité au contraste : Etudes électrophysiologiques, études psychophysiques, études cliniques. Thèse de Médecine, Lille, 1989, 285 pages, 120 schémas, 35 tableaux. ZANLONGHI X.

Evaluation objective de la sensibilité au contraste par potentiels évoqués visuels. Ophtalmologie, 1989, 3, 242-243 ZANLONGHI X., BOCQUET X.

Fonction de sensibilité au contraste dans les neuropathies optiques. Intérêt de ce nouvel examen par rapport aux potentiels évoqués visuels. Société Française d'Ophtalmologie 10 mai 1989, Poster, Ophtalmologie, 1990. ZANLONGHI X., J. CHARLIER, F. DUCROCQ

Neuropathies optiques alcoolo-tabagiques. Coup d'Oeil Ophtalmologique, 1989, N°21, 8-9 Mancel E., Zanlonghi X., Leroy M-P., Hache J-C.

Analyse fréquentielle en électrophysiologie visuelle. Potentiel évoqué visuel et électrorétinogramme. Thèse Doctorat option GBM, 1989, LILLE II, 111pp 1989 BOCQUET X.

Polycopié pour les internes et orthoptistes du CHU de Lille : développement de la vision chez le jeune enfant, études du pouvoir séparateur , ERG, anesthésie et électrophysiologie. Zanlonghi X.

 

Année

1988

Granulome choroidien sarcoidosique: Discussion à propos de 2 cas. J. Fr. Ophtalmol, 1988, 11, 773-778 RYCKEWAERT M., ZANLONGHI X., CASTIER P,. FRANCOIS P.

Phototraumatismes rétiniens opératoires. Operative retinal photoinjurie Bull. Soc. Opht. France, 1988, 8-9, 1063-1065 HOCHART G,. ROULAND J.F,. ZANLONGHI X,. RIBIERE L.

 

 

 

 

Accueil bassevision.net > Accueil CERBV > Publications

CERBV certifié ISO9001 en mai 2006 selon la procédure mise en place par NOSO www.snof.org/certif/

Déclaration d'activité de prestation de formation à la préfecture de région sous le numéro 52 44 05135 44

Copyright : CERBV - Zanlonghi 2006 - 2009